Frontières de conversation sans Stonewalling

Pendant les périodes de stress, il peut être difficile d’avoir des conversations avec des amis et la famille sur des sujets sensibles sans se sentir mal à l’aise.

Pensez à la dernière fois que vous avez eu une conversation difficile qui vous a bouleversée. Vouliez-vous simplement partir? Avez-vous senti que vous deviez vous contrôler pour ne pas dire ce que vous ressentiez vraiment? Avez-vous choisi de ne pas répondre? Éteindre? Vouliez-vous éviter une bagarre, mais vous avez ensuite ressenti du ressentiment? Avez-vous explosé et dit des choses que vous souhaitiez plus tard pouvoir reprendre?

Les inondations mènent à Stonewalling

Les recherches du Dr John Gottman montrent que dans les relations en difficulté, il y a une excitation physiologique accrue lors des discussions de conflit appelées «inondations». Les inondations se produisent dans d’autres relations avec des amis, des collègues, des parents, des frères et sœurs, des beaux-parents, etc. Pour la plupart des gens, lorsqu’ils sont inondés, leur fréquence cardiaque augmente à plus de 100 battements par minute. Vous vous sentez dépassé et intensément stressé. Votre capacité d’entendre et de comprendre quelqu’un d’autre est limitée. Dans cet état d’esprit, vous êtes plus susceptible de dire ou de faire quelque chose que vous regretterez plus tard.

De plus, les inondations ne sont pas bonnes pour votre santé. Il supprime votre système immunitaire, ce qui vous rend plus vulnérable aux maladies infectieuses. Ainsi, lorsque vous vous retrouvez inondé, il est important de faire une pause et de vous apaiser (c’est-à-dire de vous engager dans une activité comme la respiration profonde qui vous éloigne des pensées bouleversantes et calme votre système nerveux). Si vous ne le faites pas, vous finirez très probablement par Stonewalling – vous désengager et vous retirer émotionnellement de l’interaction. Vous ne pouvez pas avoir une conversation qui valide et crée l’harmonie. Il est également bouleversant pour votre proche de parler à un auditeur de Stonewalling. Votre silence de pierre n’est pas la neutralité ou l’établissement d’une frontière. Il communique la désapprobation et la distance émotionnelle.

Comment gérer des conversations stressantes sans Stonewalling?

Auto-apaisant

Une méthode d’adaptation utile est l’auto-apaisement. C’est l’antidote de Stonewalling.

  • Retenez-vous votre souffle lorsque vous êtes bouleversé? Assurez-vous de respirer.
  • Enregistrez-vous avec vous-même et validez vos sentiments.
  • Demandez-vous ce dont vous avez besoin pour vous sentir centré. Donnez-vous la permission d’aller dans une autre pièce pour vous rafraîchir ou pour une promenade à l’extérieur.
  • Laissez vos sens physiques vous ancrer. Touchez quelque chose et concentrez-vous sur ce que vous ressentez. Sirotez et goûtez vraiment du thé. Écoutez une chanson apaisante. Notez les éléments dans la pièce que vous n’avez peut-être jamais observés auparavant. Inspirez par le nez et notez les odeurs.

Il faut au moins 20 minutes pour que votre physiologie revienne à un état de base calme. Essayez de ne pas continuer à penser à la situation bouleversante (surtout à trouver de meilleures réponses que vous souhaiteriez pouvoir dire). Cela met de l’essence sur vos sentiments bouleversés. Respirer. Concentrer. Détendez vos muscles tendus.

Pratiquer l’acceptation

La thérapie d’acceptation et d’engagement (ACT, une modalité développée par Steven Hayes, Ph.D.) explique magnifiquement le concept d ‘«acceptation». L’acceptation signifie la volonté de s’ouvrir et de faire de la place pour des sentiments, des sensations, des pulsions et des émotions inconfortables. Vous essayez de ne pas contrôler votre expérience intérieure ou le point de vue de quelqu’un d’autre. Au lieu de combattre les sentiments que vous ressentez en interne, essayez de les accepter sans jugement comme des réponses appropriées à ces situations.

Vous pouvez penser que l’acceptation ressemble à «abandonner», mais ce n’est pas le cas. Il s’agit simplement d’abandonner la lutte interne qui cause l’anxiété et le stress. Vous pouvez toujours avoir des opinions et des croyances et communiquer d’une manière qui respecte vos valeurs et établit des limites saines.

Un autre concept d’ACT est «l’action engagée», ce qui signifie que vous prenez des mesures efficaces basées sur vos valeurs. Que pouvez-vous faire pour défendre ce en quoi vous croyez? Comment pouvez-vous communiquer ce qui est important pour vous sans mettre en péril votre bien-être émotionnel?

Soyez un exemple de ce que vous représentez. D’autres sont plus susceptibles de changer par votre exemple que par les arguments que vous «gagnez». En pratiquant l’acceptation avant de commencer la conversation, vous créez également un espace où vous pouvez vraiment écouter les sentiments et les points de vue de quelqu’un d’autre.

Fixer des limites

Fixer des limites est un aspect important pour établir qui vous êtes en tant que personne et comment les autres sont autorisés à vous traiter. En tant qu’élément crucial de la santé mentale, cela implique également d’apprendre à être gentil envers vous-même. En conséquence, vous pouvez être moins réactif, car vous définissez les règles selon lesquelles vous vivez et que vous en faites également savoir aux autres. Un exemple est de faire savoir à quelqu’un que s’il a des discussions avec vous où il manque de respect, vous mettrez fin à la conversation parce que cela vous nuit. Un exemple de comment dire cela pourrait ressembler à:

«J’ai remarqué que lorsque nous avons des discussions sur ce sujet, je me sens épuisé. J’aimerais avoir cette conversation avec vous, mais seulement si vous êtes prêt à ne pas faire d’attaques personnelles. Si vous continuez à le faire, je quitterai cette conversation.  »

L’établissement des limites informe l’autre personne de vos limites, puis les applique. C’est un acte de gentillesse envers vous-même et quelqu’un d’autre.

La vie peut être difficile. Soyons compatissants envers nous-mêmes et envers les autres. Voyons la tasse à moitié pleine, pas à moitié vide. Mieux encore, apaisons-nous, pratiquons l’acceptation et communiquons des limites saines pour que nos tasses soient pleines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut