4 principes d’écoute attentive pour mieux gérer les conflits

Les désaccords sont une composante inévitable de toutes les relations. Il n’y a pas deux personnes identiques dans leurs schémas de pensée et de croyance, quelle que soit leur similitude. Même dans les relations les plus fortes, des besoins et des opinions contradictoires surgissent de temps en temps. Éviter les conflits est donc une bataille ardue, alors apprenez plutôt à surmonter ces défis de manière plus efficace et compatissante.

Souvent, lors de désaccords, vous pourriez penser: «Si seulement ils écoutaient ce que je dis vraiment» ou «j’aimerais qu’ils voient les choses de mon point de vue». Il est compréhensible que vous aspiriez à être entendu et compris; cependant, retournez peut-être cet objectif pendant un moment: je écoutez plus attentivement? Comment puis je commencer à comprendre le point de vue de mon partenaire d’une nouvelle manière?

Rien de tout cela ne veut dire que vous ne pouvez pas ou ne devez pas demander à être écouté avec soin et respect. Cependant, considérons votre propre capacité d’écoute attentive. Comment pouvez-vous pratiquer l’écoute de manière à aider votre relation à traverser efficacement le conflit ou le défi auquel elle est confrontée? Il y a de fortes chances que, à mesure que vous renforcez votre capacité à écouter plus attentivement les autres, vous commencerez à recevoir la même chose en retour.

Approche avec curiosité

Si vous arrivez en conflit en supposant que vous savez déjà exactement comment une autre personne pense et se sent, vous vous empêchez de découvrir quelque chose de nouveau sur la perspective de votre partenaire. Cultiver la curiosité, c’est rencontrer votre partenaire (ou n’importe qui) avec un sentiment d’ouverture et une volonté d’apprendre. Pratiquez cela en demandant plus de détails, en recherchant des éclaircissements si nécessaire et en notant attentivement les hypothèses ou les jugements retenus.

Accordez-vous votre silence intérieur

Comme l’écrit Oren J. Sofer, «écouter vraiment dépend d’une sorte de silence intérieur. Cela nécessite que nous nous vidions et que nous fassions de la place pour recevoir quelque chose de nouveau. S’accorder à votre silence intérieur ne consiste pas à nier vos propres besoins, sentiments ou croyances. Il s’agit plutôt de mettre de côté vos propres points de vue pendant un certain temps afin de mieux comprendre l’expérience d’autrui. Si l’esprit s’emballe pendant que votre partenaire parle, vous pouvez revenir à votre silence intérieur simplement en remarquant votre respiration, puis en retournant l’attention ouverte à la personne.

Écouter pour comprendre plutôt que pour répondre

Quelle est votre intention en écoutant? Écoutez-vous pour comprendre ou pour répondre? Il n’est pas rare que quelqu’un parle pour formuler un contre-argument. Cependant, une vraie écoute nécessite de la présence et un désir de comprendre. Entrer dans un lieu de compréhension ne signifie pas pardonner un comportement particulier ou être d’accord avec une certaine croyance; cela signifie simplement que vous êtes ouvert à voir d’où vient une autre personne. Il est en effet possible de comprendre et de valider sans être d’accord.

Cultivez le cœur centré

Enfin, l’une des pratiques les plus importantes pour l’écoute consciente est de cultiver la concentration sur le cœur. Parfois, aborder un argument ou une discussion avec soin et compassion est difficile, mais plus vous pratiquez, plus cela devient facile. Lorsque vous n’êtes pas d’accord avec quelqu’un que vous aimez, vous pouvez:

  • Faites une pause pour inviter peut-être la personne avec qui vous êtes à faire de même.
  • Fermez les yeux et prenez une longue et profonde respiration.
  • Ensuite, attirez votre attention sur l’espace du cœur, en laissant simplement votre conscience y reposer pendant 30 à 60 secondes.
  • Avec votre attention sur l’espace du cœur, puisez dans votre amour et prenez soin de la personne. Pouvez-vous vous réengager à trouver un moyen pour que les deux parties soient vues, entendues et tenues?

Après cette pause de réflexion, revenez à la conversation. Remarquez si quelque chose a changé. Plus souvent qu’autrement, cette simple pratique centrée sur le cœur change considérablement l’énergie de la discussion, imprégnant le dialogue d’un calme, d’une patience et d’une présence accrus.

Lorsque vous pratiquez une écoute attentive, il est important de noter que vous ne la gérerez pas toujours parfaitement. Les relations humaines sont complexes et dynamiques, mais plus vous vous entraînez à vous adapter à la présence, à l’ouverture et aux soins, plus il devient facile de gérer efficacement les conflits. De plus, en pratiquant une écoute attentive de votre côté, vous constaterez peut-être que vous invitez naturellement et sans effort les autres à faire de même. Lorsque les deux parties sont ouvertes à l’écoute et à la compréhension, le conflit perd sa charge, devenant au contraire une opportunité pour une croissance merveilleusement profonde et se renforçant mutuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut